Savez-vous ce qu’est l’autisme virtuel ?

Qu'est ce que l'autisme virtuel

La surexposition devant les écrans peut être dangereux pour les enfants et causer ce que l’on appelle de l’autisme virtuel. Voyons ensemble ce qu’est l’autisme virtuel et comment cela peut se soigner.

Qu’est-ce que l’autisme virtuel ?

L’autisme virtuel n’est pas réellement de l’autisme, même si les symptômes se ressemblent, il s’agit de deux pathologies différentes. C’est plutôt les conséquences neurologiques chez l’enfant dû à une surexposition devant les écrans. En effet, pour que le cerveau d’un enfant se développe normalement, il doit avoir des jeux qu’il doit manipuler avec ses mains, qu’il doit pouvoir goûter, … Ce qui n’est pas possible avec les écrans. Les symptômes les plus connus sont les suivants :

  • Des troubles du comportement
  • Une fuite du regard
  • Des retards massifs de langage
  • Un attachement et un intérêt exclusif pour les écrans
  • Des stéréotypies

Je vous conseille de voir la vidéo suivante dans laquelle vous trouverez un médecin décrire précisément ce qu’elle constate avec les enfants atteints :

Ce problème est mal diagnostiqué

Bien que les troubles de ce genres auraient augmenté de 600% en 20 ans, beaucoup de professionnels de la santé peinent à différencier le vrai autisme de l’autisme virtuel. Cette confusion est particulièrement grave car les structures institutionnelles manquent de temps, de place et de moyens pour s’occuper correctement des vrais autistes.

Comment soigner l’autisme virtuel ?

La méthode la plus efficace pour le soigner, est de supprimer les écrans et d’inciter les parents à stimuler l’enfant de façon naturelle avec des jeux « traditionnels » tels que des jeux manuels, balles, cubes, dînettes, … Il faut généralement un mois pour voir de grands progrès chez l’enfant. Bien évidemment chaque cas est différent et il est conseillé de consulter un spécialiste.

Comment anticiper ce problème ?

Il serait idéal selon certains médecins limiter l’exposition des enfants de moins de 4 ans à 1 heure par jour (tous écrans confondus).

 

Vous l’aurez compris, l’hyperconnexion n’est pas le seul effet secondaire du digital sur notre santé. En tant que parents, il est primordiale d’encadrer l’utilisation des écrans par nos enfants.

Source : https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20170621.OBS1034/ecrans-et-autisme-la-these-farfelue-et-virale-d-un-medecin.html

Si vous avez aimé cet article, partagez-le!
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *